Sauveterre-de-Béarn Espace Culturel

Sauveterre Espace Culturel
Chez Annie et Michel Casamayor
3, rue de l'abbé Duplech
64390 Sauveterre-de-Béarn
Vous êtes ici > Accueil » La Légende du Siècle

La Légende du Siècle

frechenfants20011

musiciens20011

bearn

L’histoire de Sauveterre de Béarn, c’est un album de photos de famille avec portraits de groupes, images de soldats, de maquignons, de femmes à la halle ou de premières communiantes… C’est aussi ce que la mémoire collective et vivante a retenu depuis la Belle Epoque jusqu’à l’an 2000 : des départs à la guerre, des départs au travail, des bonheurs, de grands défilés historiques ou des défilés des fêtes félibréennes.

Devant le porche roman de l’église, à l’ombre d’impressionnantes ruines médiévales, aujourd’hui, la communauté s’interroge. Elle connaît la vanité des gloires du monde et le poids du passé. Parfois, les brumes du gave ressuscitent Sancie, Fébus ou des Mousquetaires, le temps léger et naïf d’un éphémère et merveilleux spectacle.

La grande fête félibréenne d’août 1914 mobilise les Sauveterriens pendant de longs mois. Des paysans comédiens créent le Gaston Fébus de Camélat et la hilhe de Massicams de Lalanne. La municipalité organise la réception des Félibres. Les villageoises confectionnent les costumes des défilés historiques. Tout est prêt quand éclate la guerre et ce sont les poilus qui entrent en scène.

Léon Bérard, ministre des Beaux Arts, revient chez lui, en visite officielle. Les gens de Sauveterre préparent un divertissement pour s’amuser d’eux-mêmes et offrir à la population un défilé comme au temps des Mousquetaires. Tyrone Power et Annabela s’aiment à l’auberge de la Belle Hôtesse. L’époque n’est pas insouciante. Les nazis vainqueurs divisent la cité par la ligne de démarcation. Pour la mort d’un officier occupant, les hommes sont capturés, pris en otage.

La Libération et les Golden Sixties dansent au rythme des bals du 14 juillet, des soirs d’été au bord du gave, des arrivées du tour de France. Mais le village se dépeuple. Les paysans n’ont pas tous les moyens de devenir agriculteurs. Lacq vide les rues. Les jeunes vont à la ville faire des études. Et la crise des années 80 n’arrange pas les choses. Les volets des maisons demeurent clos. Refusant tout pessimisme, les associations culturelles et sportives prennent le flambeau. Renouant avec la tradition des spectacles félibréens, la communauté se rassemble alors autour du projet du Bicentenaire de la Révolution.

Les Sauveterriens inaugurent le XXIème siècle en montrant leurs doutes, leurs interrogations, leurs espoirs,  et questionnent la mémoire vivante du village sous la forme d’une pastorale revisitée.

annabellaspectacle2001

ffispectacle2001

cinemonde





Un commentaire pour “La Légende du Siècle”

LAULHE
Posté il y a 7 ans et 8 mois vers 20:57

un second spectacle différent, une grande émotion avec une petite larme de voir ses enfants participer et surtout de voir son fils réciter un texte en béarnais, sa langue parternelle, toujours beaucoup de plaisir à se retrouver entre amis et de bonnes doses de rigolades.

Laissez un commentaire